Rencontre avec Pierre Bruzzi... La corde sensible du potier

Dsc 0252   Rencontre avec Pierre Bruzzi... La corde sensible du potier  

Nous avons rencontré Pierre Bruzzi, potier de Vallauris, à la Maison de la Céramique le samedi 17 août, afin de mieux comprendre son parcours et sa passion pour la terre.

Pierre nous parle de son enfance durant laquelle il a appris le métier dans l'atelier de ses parents , il évoque avec tendresse d'anciens tourneurs qui lui ont transmis la vocation. Ensuite, il nous raconte son propre atelier, Bleu d'Argile, faisant travailler jusqu'à 17 personnes ; atelier qu'il a dirigé avec sa compagne et dont l'essor commercial a dépassé très largement les frontières de Vallauris (salons à Paris, showrooms à New-York...). En 2007, il se sépare de l'atelier et interrompt ses activités pendant quelques années. Mais le virus le reprend aussitôt qu'il renoue avec la céramique par le biais des cours de tournage et émaillage qu'il donne à l’École Grandjean.

Dsc 0211Selon Pierre qui se dit potier, éventuellement céramiste mais surtout pas artiste,

« être potier c'est appartenir à une famille, qui n'a ni genre ni frontière, mais qui partout dans le monde partage une même culture, basée sur des savoir-faire communs et une grande fraternité, Vallauris étant une référence pour tous ». 

Immédiatement, il enchaîne sur des récits anecdotiques où Vallauris est toujours à l'honneur car deux passions l'animent : son savoir-faire de potier et sa ville.

Il se souvient d'une tourneuse rencontrée dans un village d'Asie qui l'a amené chez elle pour lui montrer une affiche d'une biennale vallaurienne qu'elle gardait précieusement. Puis il nous parle de cette énorme tortue, façonnée et estampillée dans les ateliers Massier qu'il a chinée dans un marché à l'autre bout du monde et transportée sur son dos pour le restant du voyage.

Pierre se passionne particulièrement pour la création des jarres à la corde.

L’origine précise de cette technique est difficile à définir, certaines sources la datant de l’antiquité, d'autres du moyen âge et d'autres encore l'estiment bien plus récente (fin XIXème siècle). Nous pouvons trouver toutefois des similitudes avec le moulage au panier remontant à la préhistoire.

Cette technique spectaculaire permet de réaliser des pièces volumineuses à l'aide d'un gabarit en bois autour duquel on enroule une corde de chanvre. Le gabarit est placé sur le tour sur une plaque d'argile qui constitue le fond de la jarre. On enroule alors la corde autour du gabarit qui est ensuite recouvert de colombins de terre chamottée très résistante au gel. La surface de la jarre est ensuite lissée. Le côté rugueux de la corde et la douceur de la terre génèrent une relation particulière entre le potier et sa création.

Dsc 0248    Dsc 0193    Dsc 0200   

 Dsc 0201    Dsc 211

Une fois la terre brute lissée suffisamment durcie, la corde est retirée et laisse son empreinte à l'intérieur de la pièce. Les jarres peuvent alors être personnalisées à cru par des décorations (pose d’anses, gravure de motifs, émaillage).

Nous vous proposons ci-dessous quelques photos du travail de décoration que Pierre Bruzzi a effectué à quatre mains avec Muriel Costero, lors de la fête de la Poterie 2018.

Dsc 0215    Dsc 0218    Dsc 0226   Dsc 0227  Dsc 0235   Dsc 0253

A Vallauris, à l’occasion de différentes fêtes, le public a toujours manifesté un grand intérêt pour les démonstrations de tournage de jarres à la corde réalisées par Pierre Bruzzi. Pour cette raison, Vallauris a choisi de confier à ce potier reconnu de Vallauris, la création d’une promenade de jarres, les artistes vallauriens se chargeant de les décorer.

Pour une meilleure longévité des jarres, Pierre travaille sur le choix des émaux et incorpore un lestage en gravier avec pot intérieur pour recevoir la terre afin que les jarres ne soient pas en contact direct avec l'humidité.

Dsc 0260   Dsc 0261    Dsc 0262   Dsc 0263

Pierre souhaiterait développer plusieurs projets en lien avec ce travail à la corde : création d'une pièce aux dimensions extraordinaires montrant ainsi les possibilités infinies de ce procédé, transmission de ce savoir faire afin de perpétuer la tradition...

Lors d'un stage à des mal voyants, Pierre a pris conscience du pouvoir de la terre comme outil de communication et espère ouvrir ses ateliers à un public plus large.

Nous remercions Pierre pour son excellent accueil et sa disponibilité.

Pierre est un artisan passionné qui sait donner de son temps et transmettre son amour pour la terre et pour sa cité.

Article par Jacquie et Fred Fontaine

dans le cadre des rencontres avec les Artistes

du site www.prometheas.fr

 

vallauris bruzzi potier jarres

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.