L'Automne dans l'Art

L’AUTOMNE DANS L’ART

Dans l'histoire de l'art, les saisons ont toujours séduit un grand nombre d’artistes.  L’automne notamment a été un sujet inspirant, de par la riche palette de couleurs qu’il nous propose : des bruns plus ou moins profonds, une gamme de verts, des rouges éclatants, des nuances orangées ou encore des jaunes nous apparaissant comme des vestiges de l’été. L’automne nourrit également les recherches sur les ombres, les matières lumineuses et les métamorphoses de l'atmosphère.

Main tenant feuilles erable jaune arriere plan automne ensoleille main tenant feuille erable jaune arriere plan flou arriere plan arbres automne concept automne mise au point selec

 

Plus ou moins consciemment, les saisons rythment nos vies, le printemps est un renouveau et un réveil de la nature, l’été est symbole de détente, énergie et abondance, l’hiver est le temps du retour sur soi et une atmosphère propice à la réflexion.  L’automne est souvent associé à la nostalgie ou encore à la fuite du temps, le changement et le déclin. Comme l’a si bien écrit Verlaine : « Les sanglots longs des violons de l’Automne, blessent mon cœur, d’une langueur monotone ». Toutefois, grâce à ses teintes chatoyantes et sa lumière dorée, l’automne est souvent considéré comme la plus jolie saison de l'année.

Pour effacer la peine que vous pourriez ressentir à l'idée de quitter un été trop vite achevé, nous vous proposons une sélection de différents tableaux.

L’Automne de Guiseppe Arcimboldo, 1573

archimboldo

Ce tableau appartient à une série de quatre toiles représentant les saisons. Pour l’automne, le peintre représente une nature encore généreuse même si l’on peut voir une légère lueur d’inquiétude dans le regard du personnage.

Claude Monet, Effets d’automne à Argenteuil,  1873

4 5

Les arbres se mêlent à la seine dans un jeu de réflexion apaisant, l’artiste s’est concentré sur les effets sur la nature et les couleurs du paysage, au moment il les a immortalisés.

Vincent Van Gogh , Allée de Peupliers en Automne, 1884

1 4

"La dernière chose que j'ai faite est une assez grande étude d'une allée de peupliers avec des feuilles jaunes d'automne, la lumière déclinant et, ça et là, les points étincelants des feuilles tombées sur le sol, qui contrastent avec les ombres des arbres élancés. Au bout de l'allée se trouve un petit chalet, par delà lequel on aperçoit le ciel bleu à travers les feuilles d'automne".

Paul Cézanne le Pilon du Roi, 1887-1888

3 3

« La nature, pour nous, hommes, est plus en profondeur qu’en surface ; d’où la nécessité d’introduire dans nos vibrations de lumière, représentées par le rouge et le jaune, une somme suffisante de bleutés pour faire sentir l’air » (CEZANNE à Emile Bernard, 1904)

Alfons Mucha, Automne, 1896

5 2

L’artiste souligne la fertilité et l’abondance de l’automne à travers la vigne

Gustav Klimt, Sous-bois à Birkenwald, 1903

Gustav klimt 006

Ici Klimt nous hypnotise, il présente un endroit sprituel ou l’homme et l’animal sont totalement absents

Vassily Kandinsky, Automne en Bavière, 1908

2 4

Rouge, orange, jaune, les couleurs sont si vives que vous ne pourrez plus considérer l'automne comme monotone après avoir contemplé cette toile.

Emily Carr, Autumn in France (Un automne en France), 1911

7 2

Un automne en France représente un paysage de Bretagne. A la manière du postimpressionnisme, pour suggérer un mouvement d’ensemble, elle crée une structure cohérente tout en saisissant les rythmes et les principales transitions dans le vaste paysage.

Mikhail F Larionov, L'automne, 1912

8 2

Véritable manifeste du néoprimitivisme de Larionov, cette toile fait partie d’un cycle dédié aux quatre saisons Le texte en russe dans la peinture signifie : « professionnels de l'automne, qui brille comme l'or, avec des raisins et des vins capiteux ».

Piet Mondrian, Ferme près de Duivendrecht, vers 1916

6 2

L’artiste a remarquablement travaillé la lumière et a réussi à la faire vibrer à l’aide de nuances d’ombre et du jeu de réflexion dans l’eau

"L'automne est le printemps de l'hiver", disait Henri de Toulouse-Lautrec. Profitez alors de cette saison tellement fascinante. La luminosité change vite offrant les plus beaux contrastes, les couleurs flamboyantes sont illuminées par un soleil parfois capricieux. Les feuilles des arbres et les cours d'eaux dessinent de larges fresques qui laissent quelquefois imaginer ce qu'un peintre aurait pu aussi immortaliser.

Nous vous souhaitons un bel automne à tous !

                                                                                Fred Fontaine

                                                                                        Pour Prometheas

 

vallauris prometheas peintre histoiredelart

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.