D'art et de botanique... le Mimosa

ART ET BOTANIQUE : LE MIMOSA

Le mimosa dont la floraison jaune d’or vient éclairer et réchauffer en plein cœur de l’hiver les paysages de notre région, contraste à la fois avec le bleu azur du ciel dégagé de tout nuage par le Mistral glacial et de la mer Méditerranée. Ce jaune Or vient également se refléter dans le blanc immaculé du manteau neigeux qui orne les cimes du Mercantour… Une déclinaison et une palette de couleurs qui a de quoi nourrir l’inspiration de bon nombre d’artistes.

Img 617

 

 

 

Un peu de botanique …

Mimosa est dérivé du Latin « mimus » qui signifie « mime » faisant référence à son feuillage qui se rétracte au toucher pour certaines espèces (mimosa pudica communément appelée « sensitive » ).

Cet arbre pouvant atteindre rapidement 8 à 12 mètres de haut et qui possède un feuillage persistant appartient à la famille des Fabaceae sous famille des Mimosaceae.

Le mimosa affectionne des sols secs, siliceux et non calcaires et peut ainsi résister à des températures de – 7 à – 10 degrés (sur de faibles durées). Il demande également une bonne durée d’ensoleillement. C’est pourquoi, la Côte Atlantique et la Bretagne sont de régions qui lui sont également favorables.

Son écorce lisse de couleur gris bleu à gris peut revêtir de nombreuses fissures en vieillissant. La longévité de cet arbre est en moyenne de 50 ans. Sa croissance très rapide produisant un bois tendre, rend vulnérable sa ramure aux vents et éventuelles chutes de neige.

Img 0605

Ses feuilles peuvent revêtir des nuances allant du vert tendre au bleu argent en fonction des variétés.

 Ce que nous dénommons vulgairement comme étant « ses fleurs » est plus précisément des glomérules, sorte de pompons d’environ 6 cm de diamètre, disposées en épi pour former des inflorescences d’un jaune lumineux si emblématique de cet arbre.  Sa floraison chatoyante et parfumée a la particularité de débuter en hiver (à partir de fin Novembre pour certaines variétés) et de se prolonger jusqu’au début du printemps dans l’hémisphère Nord. Le Mimosa a conservé en mémoire le fait de fleurir durant l’été sous l’hémisphère Sud ce qui explique cette floraison au cœur de l’hiver sous nos latitudes.

Img 0601

Pour la variété de mimosas « rétinodes » dite des 4 saisons, la floraison s’échelonne sur toute l’année avec une intensité plus marquée de Mai à Septembre.

Comptant plus de 1200 espèces réparties sur le globe, seules quelques-unes sont cultivées pour leurs célèbres inflorescences jaune Or (les variétés les plus commercialisées pour la fleuristerie sont M. Dealbata, « Le Gaulois » ou « Mirandole »).

Un peu d’histoire…

Originaire de contrées lointaines telles que la Tasmanie et l’Australie, le mimosa a su trouver des conditions climatiques favorables à son implantation sur notre pourtour Méditerranéen. Il est même parfois qualifié d’invasif dans les massifs de l’Esterel du fait de sa reproduction par rejets qui ne laisse aucune chance à la flore environnante et menace ainsi la biodiversité de ces espaces naturels.

Les premiers rameaux fleuris de Mimosas en provenance de l’Australie arrivent en Europe vers 1770 grâce au Capitaine Cook et aux botanistes Joseph Banks et Daniel Solander. Vers 1800, le navigateur français Nicolas Baudin ramène de jeunes plants qui sont acclimatés en région parisienne au château de la Malmaison où demeure Joséphine de Beauharnais.

Nicolas baudin

 La Cote d’Azur, alors dénommée la Riviera, voit arriver le mimosa au XIXème siècle, période du second empire où les aristocrates Britanniques et Russes affectionnent les bords de la Méditerranée pour sa douceur de vivre hivernale. Sa floraison au cœur de l’hiver et son parfum délicat séduisent ces touristes fortunés qui vont rapidement les utiliser pour orner les jardins de leurs somptueuses résidences secondaires.

Mise à part l’utilisation pour l’ornementation des parcs et jardins, le mimosa est également employé dans de nombreux domaines tels que la gastronomie, la parfumerie, l’aromathérapie, la cosmétique…

Fleurs cristallisees de mimosaInfusion mimosa prada boite et flacon parfumI131826 cocktail au sirop de mimosa fleurs de mimosa bouteille de vin blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Mayas connaissaient déjà les propriétés de l’écorce du Mimosa pour soigner brûlures et autres affections de la peau. La cosmétologie actuelle recourt à ses propriétés calmantes, anti oxydantes et regénérantes ou encore astringentes dans divers soins et crèmes pour la peau.

Le mimosa fit également la renommée internationale de la ville de Grasse, célèbre pour ses parfums dès le XIXème siècle. A l’heure actuelle, de grandes maisons de la parfumerie utilisent l’extrait de mimosa (l’absolu) dans leurs célèbres flacons comme Champs Élysées de Guerlain, Sumer de Kenzo, Poème de Lancôme, Coco de Chanel ou encore Paris d’Yves St Laurent.

En gastronomie, la fleur est utilisée car c’est la seule partie de cet arbre qui n’est pas toxique.

Gelées de fleurs, fleurs cristallisées, sirop ou confiseries restent les utilisations les plus fréquentes.

Arbre aux mille facettes et vertus, le mimosa participe à la renommée internationale de la Côte d’Azur et demeure indissociable de grands évènements culturels et touristiques tels que le Carnaval de Nice la Fête des citrons à Menton, la fête du Mimosa de Mandelieu la Napoule…  La route du mimosa quant à elle propose aux voyageurs une escapade olfactive et rayonnante de Bormes-les-Mimosas à Grasse en passant par St Raphaël.

Route du mimosa

Il est aussi un acteur économique pour certaines localités comme Tanneron, Pégomas où subsistent de nos jours les derniers mimosistes et forceries des Alpes Maritimes.

Un peu d’art…

« Arums, iris et mimosas », a été peint à Tanger au début de 1913 par Matisse qui, ici nous offre une toile aux couleurs chatoyantes et contrastées. Meneur des fauves, l’art de Matisse est basé sur la couleur, dans une recherche d’équilibre avec l’épure du trait.

Matisse

"L’Atelier au mimosa" est un tableau que Bonnard a commencé à peindre dans sa maison du Canet en 1939 et qu’il a achevé en 1946 à Fontainebleau. Cette toile est l'une des plus éblouissantes œuvres du peintre du bonheur. Les fleurs sont représentées comme des flocons avec des couleurs intenses qui éclaboussent la verrière de l'atelier du peintre Bonnard.

L atelier au mimosa bonnard

Créé en 1939, « Mimosas » est un tableau post-impressionniste de Moïse Kisling. Ses nus féminins et ses portraits lui valent une grande renommée mais il a également réalisé de nombreux tableaux représentant d’énormes bouquets de mimosas qui, quelle que soit la saison, ne faneront jamais.

Kisling mimosa 2Kisling 3Mimosas 1939 kisling

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et d’autres artistes encore ont su capter la lumière ensoleillée du mimosa :

Felix Vallotton, Mimosas en fleurs à Cagnes (1921)

Felix vallonton 1

Louis Valtat, Anémones et mimosas (1943)

Valtat

Marc Chagall, Mimosas et Iris (1964)

Marc chagall mimosas et iris

Et pour finir quelques chansons ….

Luis Mariano - La chapelle aux mimosas (1957)

Francis Lemarque - Mon mimosa bleu (1962)

Tino Rossi – Le train du Mimosa (1972)

Barbara – l’île aux mimosas (1987)

Nous voulions dans la grisaille actuelle parler du mimosa dont les fleurs sont semblables à des grains de soleil.

Manuel Debizet et Fred Fontaine

histoiredelart HIVER ARTS MIMOSA

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.