Créer un site internet

ARTS

Rencontre avec… Audrey Fournier, art thérapeute

Par Le 07/04/2021

Rencontre avec… Audrey Fournier, art thérapeute

 

En cette période particulièrement déstabilisante, l’art-thérapie peut s’avérer être une très bonne façon de prendre soin de notre santé mentale. Colorier, écrire un poème ou une chanson, prendre des photos d’un quotidien qu’on ne voyait plus tant la vie ne nous laissait aucun temps de répit, envoyer des cartes postales que nous avons créées, découper et coller du papier pour reconstituer nos pensées, relooker certains objets ou les détourner de leur usage conventionnel…  c’est s’autoriser à créer et à prendre du temps pour soi, libérer sa créativité pour apaiser ses tensions internes et accéder à ses émotions…

Prometheas est allé à la rencontre d’Audrey Fournier, art thérapeute, pour échanger avec elle sur les techniques utilisées et les bienfaits constatés de cette discipline.

Audrey fournier

Petites (et grandes) histoires des œuvres d’art les plus chères au monde

Par Le 13/02/2021

Depuis les années 70, l’art est devenu une affaire d’argent, alors qu’il était autrefois une affaire de culture et d’enrichissement de l’être.

Sur le marché mondial de l’art, les records se succèdent depuis le début des années 2000. La valeur d’une œuvre est le résultat de différents facteurs « scientifiques » et de valeurs « symboliques » ou « subjectives ». Il faut considérer l’état de conservation, la rareté de l’œuvre et les effets de mode. En dehors du jeu de l’offre et de la demande (fortement manipulé par les acteurs du marché), la recherche de prestige incite les acheteurs fortunés à s’offrir une marque (posséder un Picasso, un Van Gogh…). Il ne faut pas oublier les facteurs émotionnels qui font qu’une œuvre est considérée comme particulièrement belle ou émouvante par quelqu’un.

Ci-dessous vous retrouverez les 3 tableaux et la sculpture les plus chers au monde, sur la base des records réalisés aux enchères ou en ventes privées.

Tableau mystere 2

D'art et de botanique... le Mimosa

Par Le 05/02/2021

ART ET BOTANIQUE : LE MIMOSA

Le mimosa dont la floraison jaune d’or vient éclairer et réchauffer en plein cœur de l’hiver les paysages de notre région, contraste à la fois avec le bleu azur du ciel dégagé de tout nuage par le Mistral glacial et de la mer Méditerranée. Ce jaune Or vient également se refléter dans le blanc immaculé du manteau neigeux qui orne les cimes du Mercantour… Une déclinaison et une palette de couleurs qui a de quoi nourrir l’inspiration de bon nombre d’artistes.

Img 617

 

 

 

La lettre de Prometheas - n°2 - Janvier 2021

Par Le 08/01/2021

LETTRE DE PROMETHEAS N° 2 - Janvier 2021

 

1 1

L'HIVER DANS L'ART

Par Le 06/01/2021

 

L'HIVER DANS L'ART

 

En hiver, les journées sont courtes et le soleil se fait rare. La nature se met au repos, figée par le froid et, à certains endroits, recouverte d’un manteau de neige. Il est vrai qu’une atmosphère silencieuse règne dans les forêts, pour certains animaux vient le temps de l’hibernation, les arbres sans feuilles ne vibrent plus sous le vent, il n’y a plus les couleurs vives des fleurs et des fruits. Mais si la nature s'accorde une pause en hiver, c'est avant tout pour se régénérer.

De tous temps, les représentations hivernales ont inspiré les artistes. Même si cette saison peut être rude, elle évoque souvent la quiétude.

 

92532092 o

LES AMES DE SAINT-GERMAIN-DES-PRES

Par Le 25/09/2020

LES AMES DE SAINT-GERMAIN-DES-PRES

838 gettyimages 50501617

 

Saint-Germain-des-Prés a dès le XVIIe siècle une âme littéraire et intellectuelle. Déjà les artistes prennent pour habitude de se retrouver dans les nombreux cafés qui fleurissent dans le quartier, tel le Procope qui ouvre ses portes en 1689 ou le café Landelle où les Encyclopédistes se réunissaient.

 

Après la Première Guerre mondiale, Saint Germain des Prés est devenu le quartier des intellectuels, un haut-lieu de la culture parisienne. L’un des premiers habitués du Café de Flore est le poète Guillaume Apollinaire. Les écrivains André Breton et Louis Aragon y fondent le mouvement surréaliste en 1924.

 

Des lieux mythiques tels que le Café de Flore ou les Deux Magots ont vu se retrouver de grands écrivains et penseurs tels que Simone de Beauvoir, Jacques Prévert, Boris Vian, Raymond Queneau ou encore Jean Paul Sartre. La jeunesse et les intellectuels sont alors animés par le désir de rompre avec l’ancien monde :  ils veulent refaire la littérature, le théâtre, la peinture, le cinéma… Le jazz joue également un rôle phare dans le développement de Saint-Germain-des-Prés dans les années 1950.  Dans les boîtes de nuits et cafés parisiens, le jazz de Sydney Bechet et Miles Davis font vibrer une population assoiffée de loisirs, à la sortie d’une période sombre.

 

Nous vous proposons ici une galerie de portraits des figures les plus marquantes de Saint-Germain-des-Prés, celles qui ont contribué à forger le mythe de ce quartier, bien entendu tant d’autres auraient pu y figurer.